logo
ACCUEIL FORME BEAUTE CARRIERE MAISON JARDIN MAMAN
Grossesse logo Naissance logo Bébé logo Enfant logo Récréation logo Prénoms bébé logo Outils

InfoTalia > Maman > Enfant > Education > Détail
  L' éducation:
empty empty
La fessée : une solution ou existe-t-il de meilleures punitions ?
Vorig artikel
Impliquez vos enfants dans les tâches ménagères
Volgend artikel
Le développement des enfants gâtés

La fessée : une solution ou existe-t-il de meilleures punitions ? punition - fessée - gifle – mauvais traitements
Même si aucun enfant ne succombe à une petite fessée sporadique, tous les parents et futurs parents sont en proie à la même question : « puis-je donner une fessée à mon enfant s’il se conduit mal ? » Il n’existe malheureusement pas de réponse claire à cette question. Chacun a son opinion sur l’éducation de ses enfants. Mais une chose est sûre : frapper trop et trop fort est synonyme de mauvais traitements. Mais où est la limite exactement ?
 

Des effets permanents
Des études montrent que la fessée laisse des effets négatifs permanents et des lésions psychologiques douloureuses. Concrètement, l’enfant peut avoir des difficultés à considérer ses parents comme des personnes de confiance, car il associe les coups avec le danger. Cette angoisse peut entraîner agressivité, pression ou comportements de révolte qui entraînent, quant à eux, d’autres punitions et parfois de graves mauvais traitements. Pire encore… Des fessées répétées peuvent aussi avoir de sérieuses conséquences physiques comme la cécité, des lésions cérébrales, le coup du lapin et même la mort. Frapper est une forme de perte de contrôle, pas d’éducation. 

Les enfants habitués à recevoir des fessées ont l’impression de n’avoir aucun contrôle sur la situation. Ils apprennent, en effet, que les parents ont une autorité absolue sur eux et que le pouvoir est une bonne chose. La colère et la frustration qui en découlent peuvent également conduire à des comportements agressifs envers d’autres enfants. Et, une fois adultes, ils reprennent souvent les méthodes de leurs parents pour leurs propres enfants.

La fessée et l’école
Les enfants qui reçoivent beaucoup de fessées sont conditionnés à recevoir le même traitement en dehors de la maison de la part d’autres personnes d’autorité (enseignants, directeurs…). Conséquence : les professeurs sont perçus comme des ennemis. L’école a donc un effet inverse avec, à la clé, de nombreux échecs et parfois un abandon précoce de l’enseignement. Dans le pire des cas, ces enfants en pleine croissance sont déjà confrontés à la justice. 

Comment punir ?
Les jeunes enfants apprennent bien plus si vous les détournez de la faute au lieu de les frapper. Offrir une alternative, insister clairement sur ce qui est interdit… De quoi obtenir de bien meilleurs résultats. Une bonne dose de patience vous sera bien sûr plus que nécessaire, mais cette technique renforcera nettement votre rôle de parents. N’oubliez jamais d’expliquer pourquoi vous sévissez : une bonne sanction doit toujours être associée au comportement indésirable.

  • Tentez d’ignorer au maximum le comportement indésirable. Si vous lui accordez de l’attention, il aura tendance à s’intensifier.
  • Ne soyez pas mielleuse et ne pardonnez pas immédiatement.
  • N’attendez pas trop longtemps avant de punir votre bambin. La meilleure méthode : prendre les mesures qui s’imposent immédiatement après les faits. La sanction doit de préférence être associée à la nature du comportement indésirable.
  • Soyez cohérente afin que votre chérubin sache exactement où sont les limites et qu’il puisse s’y tenir. Pensez également à être en accord parfait avec votre conjoint !
  • L’isolement temporaire permet aux enfants de comprendre qu’ils ne peuvent pas atteindre grand-chose par un comportement indésirable.
  • Essayez de limiter la durée de la sanction et de l’adapter à l’âge de l’enfant. Limitez-vous à quelques minutes pour les tout petits, car le temps passe beaucoup plus lentement pour eux que pour les adultes. Sachez que des punitions trop longues nuisent à l’autorité parentale.
  • N’oubliez jamais de toujours bien arrondir les angles avec votre enfant par la suite et veillez à ce qu’il comprenne clairement pourquoi il a été puni.
  • Sachez enfin que les récompenses offrent toujours de meilleurs résultats que les punitions. La plus belle des récompenses ? Un joli compliment de papa ou maman. Faites savoir à votre petit bout qu’il est très sage ! Il apprendra ainsi que les bons comportements sont appréciés et récompensés. De quoi créer une ambiance positive à la maison !
Vorig artikel
Impliquez vos enfants dans les tâches ménagères
Volgend artikel
Le développement des enfants gâtés

 


Articles intéressants à lire:
Impliquez vos enfants dans les tâches ménagères
La fessée : une solution ou existe-t-il de meilleures punitions ?
Le développement des enfants gâtés
Comment vos enfants vivent-ils votre divorce ?
Enfants têtus qui vous mettent à l’épreuve
L’apprentissage de la propreté
Les enfants et les chiens : amis ou ennemis ?
Enfant gâté : comment s’y prendre ?
Mon enfant ne veut pas dormir!


logo logo logo
logo
mail Participez aux concours et recevez nos astuces!
mail Placez gratuitement une petite annonce sur InfoTalia et Cherza!
 Advertentie | Adverteer
Sitemap Fournisseurs Annonces
logo logo logo
  ©InfoTalia. Charte sur la Vie Privée | Conditions Générales | Hosting by COMBELL | Annoncer | Nederlands logo